BUDGET 2018: THE MINESEC AT THE PARLIAMENT

Le ministre Jean-Ernest Massena Ngalle Bibéhè l’a défendue devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale samedi dernier.

Poursuivre le renforcement des capacités d’accueil des établissements scolaires, engager la réhabilitation des établissements scolaires vieux de plus de 20 ans, poursuivre la mise en place des lycées professionnels, réviser les programmes d’études et des guides pédagogiques des classes de seconde et upper sixth des inspections informatiques.

La feuille de route 2018 du ministère des Enseignements secondaires (Minesec) est toute tracée.

Un vaste programme pour lequel le chef de ce département ministériel, Jean-Ernest Massena Ngalle Bibéhè, a sollicité une enveloppe de 365, 212 milliards de F, dont 344,526 milliards destinés au fonctionnement et 20, 686 milliards de F à l’investissement.

Face aux membres de la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale samedi dernier, il est revenu sur l’objectif de la stratégie du Minesec, le contexte et l’état de mise en œuvre des programmes au cours des deux premières années du triennat 2016 / 2018 et le bilan qui en découle.

En effet, ce triennat était axé autour du développement des infrastructures secondaires, des équipements scolaires et la gestion des établissements d’enseignement secondaire et des écoles normales. C’est dans ce sens que 198 blocs de deux salles de classes ont été construits, 18 000 table-bancs ont été acquis et 123 salles de classes ainsi que 69 ateliers de pratique professionnelle équipés à travers le pays.

En outre, le ministère s’est attelé à renforcer les capacités managériales des personnels administratifs, tout en impactant la qualité des enseignements.