AFRICA CODE WEEK (ACW) 2018

LE CAMEROUN REMET SON TITRE EN JEU

 Du 17 au 31 octobre 2018, des milliers d’ateliers gratuits d’apprentissage du code seront organisés dans 36 pays africains, dans le cadre de la quatrième édition.

 

ACW est une initiative panafricaine d’alphabétisation numérique visant à susciter l’intérêt des jeunes pour la programmation  informatique.  Lancée  en  2015  par SAP dans le cadre de son engagement  sociétal  pour  soutenir  la croissance  en  Afrique,  Africa  Code  Week  est  l’histoire  de  centaines  d’écoles,  organismes  gouvernementaux  et  non gouvernementaux, entreprises et associations faisant équipe pour mettre entre les mains de la jeunesse africaine les compétences dont elle a besoin pour s’exprimer pleinement et réussir au siècle du numérique.

Un demi-million de jeunes Africains initiés à la programmation informatique en moins de deux ans…et un demi-million de plus en 2017 ! Et un million et demi en 2018.

ACW concerne 500 000  jeunes répartis sur trois tranches d’âge (8-11 ; 12-17 ; 18-24) et pour des  milliers  d’enseignants,  parents  et  éducateurs désireux  d’enseigner  le  code  aux  jeunes.

ACW vise à préparer  les  jeunes d’aujourd’hui,  qui  seront  la  main-d’œuvre  de demain,  aux  enjeux  de  l’économie  mondiale  du savoir.  Pour  leur  permettre  de  devenir  les  acteurs d’une  croissance  économique  durable  pour  le continent  au  complet.

SAP  investit  dans  un  cycle  complet  de  développement  des  compétences  pour  soutenir  les  jeunes  Africains  avec notamment  SAP  Skills  for  Africa  qui  équipe  les  jeunes  diplômés  universitaires  des  compétences  commerciales  et informatiques dont ils ont besoin pour entrer de plain-pied dans la vie active. Africa Code Week permet d’étendre cette couverture des compétences clés aux élèves du primaire et du secondaire. Notre objectif sur le long terme est de former 200 000 enseignants et d’initier 5 millions de jeunes aux joies du code au cours des dix prochaines années.

Avec un taux de participation féminine de  48.6%  dans les ateliers en 2016,  ACW  met le pouvoir du numérique entre les mains des jeunes filles et agit  concrètement pour la parité  des sexes en matière d’accès à l’éducation numérique.

Le Cameroun 2e en 2016

Participant d’ACW pour la première fois en 2016, le Cameroun est arrivé en deuxième position avec 62 918 jeunes initiés au code dans le cadre d’ACW 2016 et un ratio de  475 jeunes par tranche de 100 000 habitants.

Le Cameroun 1er sur 35 pays en 2017

En 2017, le Cameroun est classé 1er sur 35 pays avec 390.047 jeunes formés. Le ministre des Enseignements Secondaires a reçu le trophée continental le 11 février 2018 à l’Hôtel Hilton, après le passage dans la matinée d’un carré d’élèves lors du défilé de la fête nationale de la jeunesse ce même jour.

Une initiative déjà saluée par la communauté internationale

8  mars  2016 :  SAP  Africa  Code  Week  a  reçu  le  prix  C4F (Catégorie  :  «  Éducation  du  futur  »)  au  World  Communication Forum de Davos, soulignant ainsi la vision partagée et les moyens mis en œuvre par SAP et son réseau de partenaires pour former les leaders et entrepreneurs africains de demain.

Réduire l’inégalité des sexes dans l’accès à l’éducation numérique

Africa Code Week a rejoint l’initiative #eSkills4girls lancée par le Ministère fédéral  allemand  de la coopération économique et du développement dans le cadre de la présidence allemande du G20 en 2017. L’objectif de cette initiative : résorber la fracture numérique entre les sexes et de contribuer à l’amélioration des compétences numériques et des perspectives d’emploi pour les filles et les femmes dans les pays émergents et en développement.

Participation du MINESEC à l’ACW 2018

L’objectif global pour cette édition vise à former 600.000 élèves. La cérémonie officielle de lancement de cette initiative s’est déroulée le 16 octobre 2018 à la Cellule d’Appui à l’Action Pédagogique (CAAP).

Le Ministre des Enseignements Secondaires a reçu en audience à cet effet une délégation des partenaires de l’ACW.

Le Professeur NALOVA LYONGA a réitéré l’engagement du département ministériel dont elle a la charge à cette initiative, qui se situe dans le prolongement du vaste programme d’intégration des TIC dans l’enseignement secondaire, initié en 2001 par le Chef de l’Etat, son Excellence Paul BIYA. L’objectif étant de former des leaders de demain tout en contribuant au développement de l’économie numérique pour un Cameroun émergent à l’horizon 2035.

L’entreprise SAP (Systems Applications and Products in Data Processing)

SAP SE est une entreprise de droit européen (SE signifiant « Societas Europaea » en latin) qui conçoit et vend des logiciels, notamment des systèmes de gestion et de maintenance, principalement à destination des entreprises et des institutions dans le monde entier. SAP est le premier éditeur de logiciels en Europe et le quatrième dans le monde. Son siège se trouve à Walldorf, en Allemagne, et le groupe dispose de bureaux régionaux sur les cinq continents. Son produit le plus connu est le progiciel de gestion intégrée SAP ERP. Chiffre d’affaires en 2016 : +22,06 milliards € (2016) +6%

 

 Partenaires

CTSC; DAVOC; MATRIX ; ICI et LA-BAS

https://africacodeweek.org/fr

 

MINESEC1

Chef Cellule Informatique au MINESEC