Le Ministre

MESSAGE DU MINISTRE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRES A LA COMMUNAUTE EDUCATIVE

FAISONS PARTIE DU CONCEPT « ECOLE PROPRE »

Chers élèves,

Chers enseignants,

Chers parents d’élèves,

Chers partenaires,

Chers collaborateurs, 

L’année scolaire 2017/2018 qui vient de s’achever s’est globalement bien déroulée en dépit des problèmes d’insécurité dans certaines régions du pays. A titre d’illustration, le taux national de réussite aux différents examens officiels est de  56,19% contre 43,34% en 2017, soit un accroissement de 12,85%.

Ce résultat satisfaisant est, sans doute, la résultante de la forte implication des différents acteurs de la communauté éducative qui se sont acquittés convenablement de leur devoir.

Le 03 septembre 2018, les carillons de l’année scolaire 2018/2019 vont retentir.  C’est donc l’occasion idoine pour moi de vous préciser les principes essentiels  qui vont guider notre action. Sous ce rapport, j’ai décidé de placer cette année scolaire sous le thème : « Ecole propre : gage du renforcement de l’intégration nationale ».

Le concept d’ « Ecole propre » suppose une « évolution » qui impacte positivement la qualité de l’encadrement des apprenants. En d’autres termes, il est question de rendre les milieux scolaires plus attractifs, propices au travail et débarrassés de tout ce qui est contraire à l’éthique, au culte de l’effort, au mérite et à la probité. A cet effet, j’engage chacun de vous, à l’embellissement de l’environnement scolaire au triple plan physique, moral et intellectuel.

Sur le plan physique, il s’agit de faire de l’espace scolaire un cadre sain. A cet égard, les salles de classes, les murs, les toilettes, les cours et aires de jeux, les points d’eau devront être entretenus au quotidien. Des espaces verts devront également être créés au sein des établissements pour leur rayonnement. L’on veillera à l’amélioration qualitative et quantitative des infrastructures et des équipements : salles de classes spacieuses, salles spécialisées adaptées, tableaux bien noircis, tables-bancs de qualité, etc. Par ailleurs, un point d’honneur sera  mis sur la propreté physique des élèves  à travers le bon entretien de leurs cheveux,  de l’uniforme qu’ils arborent et le respect des principes élémentaires  d’hygiène.

Sur le plan moral, la lutte contre la tricherie, le tribalisme, le colportage de fausses nouvelles, la délation, la haine, l’usage malsain des réseaux sociaux, la corruption et les malversations financières sera intensifiée. S’agissant particulièrement des malversations financières, la perception des frais exigibles, des frais des examens et concours officiels se fera exclusivement par voie numérique. Ce changement participe de notre volonté d’améliorer la gouvernance scolaire et de disposer des statistiques fiables.

Nous veillerons, en outre, à ce que triomphent  les valeurs de convivialité, de paix, d’équité, d’harmonie, de cohésion sociale, bref, du vivre ensemble dans un environnement scolaire multilingue et multiculturel. Dans le même sillage, nous poursuivrons la lutte contre l’indiscipline, l’absentéisme, l’alcoolisme et la consommation de la drogue, devenue un fléau grave dans notre société. Pour gagner ce pari, un accent particulier doit être mis sur  la discipline et la création des cellules de veille et d’alerte contre les stupéfiants.

Sur le plan intellectuel, il sera question pour les enseignants d’améliorer la qualité de leurs prestations. A ce titre, les cours devront être préparés et dispensés dans le strict respect des démarches pédagogiques et didactiques en vigueur.

Les élèves, quant à eux, devront prendre à cœur leurs études en vue d’optimiser leur rendement et d’assurer leur insertion socio-professionnelle. Dans la perspective de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, ils doivent se comporter comme de véritables acteurs du développement durable.

Les parents, maillon important de la chaîne pédagogique, sont appelés à jouer  davantage leur partition dans la mission de formation et d’encadrement de la jeunesse, à travers le suivi des élèves à la maison et la participation à la vie de l’établissement.

Tout en saluant la forte implication de nos partenaires nationaux et internationaux dans l’entreprise de modernisation de notre système éducatif, nous continuerons à travailler ensemble au regard des défis qui nous interpellent aux plans technologique, infrastructurel, administratif et socio-environnemental pour la réalisation de l’Objectif de Développement Durable (ODD) n°4.

Durant  l’année  2018/2019, nous allons nous laisser guider par les principes sus énoncés. J’exhorte  donc tous mes collaborateurs à s’inscrire dans cette nouvelle orientation par des actions managériales efficaces et la promotion d’un climat de travail sain et convivial. C’est à ce prix que l’« Ecole propre » pourra   devenir  le creuset par excellence de l’intégration nationale si chère au Chef de l’Etat, le Président de la République, Son Excellence Paul Biya.

Je souhaite, à toutes et à tous, une excellente année scolaire 2018/2019.

Le Ministre des Enseignements Secondaires